Essais autoLes essais de la rédaction

ESSAI – BMW 520i (2024) : que vaut la moins chère des nouvelles Série 5 ?

Dans ses versions électriques i5 essayées au lancement, la huitième génération de BMW Série 5 menait une impressionnante démonstration de force. Plus sagement, la gamme débute avec une 520i à hybridation légère, bien moins chère et toujours alimentée au Sans Plomb. Reste à savoir si pour un modeste 4 cylindres, le costume n’est pas devenu un peu trop grand.
La barrière des 200 ch représentait un seuil symbolique il n’y a pas si longtemps. On entrait généralement dans un registre assez élitiste, fait de 6 cylindres d’environ 3 litres et de performances qui donnaient une toute autre dimension aux Mercedes Classe E, Audi A6 et BMW Série 5, l’éternel trio. Deux décennies plus tard, ces 200 ch assurent le minimum vital pour déplacer des autos toujours plus lourdes du fait des réglementations de sécurité, équipements de confort et… de l’électrification galopante. En gros, on prend des kilos pour grappiller quelques grammes (de CO2). Et on pénalise le tout à coup de malus au poids, en assumant une savoureuse schizophrénie fiscale. Notre 520i d’essai sera ainsi frappée de 1.260 € en raison de ses 1.725 kg.
 {{_DYNINFEED_BLOCK_}}