Dossiers

Comment choisir la meilleure assurance jeune conducteur ?

C’est officiel, vous êtes reçu à l’examen du permis de conduire ! Une étape incontournable dans votre vie de jeune adulte, qui marque la fin d’un apprentissage parfois long. Vous vous retrouvez seul à bord, après de nombreuses heures à conduire à côté d’un moniteur ou d’un parent. Pour pouvoir vous déplacer librement de manière autonome, la prochaine étape consiste à acquérir et assurer votre propre véhicule.
Alors, comment choisir au mieux votre contrat d’assurance jeunes conducteurs ? Nous vous délivrons 4 conseils à lire afin de sélectionner au mieux l’assurance automobile qui vous correspond !
1) Bien choisir votre véhicule
Vous rêvez d’un coupé sport ou d’un cabriolet puissant ? Vous observez jalousement les derniers modèles en vogue ? Nous vous conseillons de vous diriger vers des voitures raisonnables, avec une puissance de 5 chevaux fiscaux maximum. Pourquoi ? La puissance du moteur d’une voiture détermine en grande partie le prix de l’assurance auto. À partir de 6 chevaux fiscaux, vous pouvez même essuyer quelques refus de compagnies d’assurances.
 
Optez plutôt pour un modèle qui présente ces caractéristiques :{{_DYNINFEED_BLOCK_}}

largement répandu, dont les réparations sont moins coûteuses ;
peu puissant ;
qui correspond à votre mode de vie actuel.

 
Au-delà de l’assurance automobile, ce sont toutes les dépenses liées à ce véhicule qui se voient ainsi réduites (comme l’entretien). Ensuite, après 3 ans d’assurance par exemple, vous pouvez envisager de changer pour un modèle plus puissant ou plus récent.
2) Comparer attentivement les contrats jeunes conducteurs
Une fois le véhicule idéal trouvé, il vous reste à comparer les offres des assureurs. Une assurance auto adaptée aux jeunes conducteurs réunit à la fois des garanties suffisantes et un tarif convenable. Rassurez vous, même sans connaître les garanties sur le bout des doigts, vous avez déjà entendu les termes « tiers » ou « tous risques ».
 
Une formule au tiers comprend la garantie obligatoire de responsabilité civile. Cette dernière a pour rôle d’indemniser les tiers à qui vous causez des dommages matériels ou corporels. Cette garantie permet de concilier conformité et petit prix. Soyez vigilant toutefois, et optez pour cette formule si votre véhicule n’a pas de valeur importante.
 
Sur un niveau appelé « intermédiaire », des garanties supplémentaires viennent protéger votre véhicule. Vous retrouvez notamment le bris de glace, très fréquent, mais aussi le vol ou encore l’incendie. Cette formule représente parfois le bon compromis entre le tiers et le tous risques. Vigilance toutefois sur les franchises ainsi que le seuil d’intervention de chaque garantie. Vérifiez scrupuleusement les conditions de l’assistance, en cas de panne, si vous n’avez pas de plan B !
 
L’assurance auto tous risques présente l’avantage d’être complète, mais nécessite un budget plus élevé pour un jeune conducteur. Cette formule garantit alors les dommages subis par votre voiture, même si vous êtes responsable. Vous profitez aussi généralement d’une assistance à 0 km. Vous l’avez compris, il s’agit de garanties supérieures.
3) Astuces pour diminuer le tarif de l’assurance jeunes conducteurs
Afin de réduire le coût des premières années d’assurance auto, passer votre permis en conduite accompagnée reste un pari gagnant. L’AAC (Apprentissage Anticipé de la Conduite) vous permet d’augmenter les chances de réussir l’examen, tout en contribuant à diminuer la cotisation de votre premier contrat. Ce critère entre dans le calcul du tarif de la majorité des compagnies d’assurances.
 
Si vous avez la chance qu’un véhicule ne vous soit pas indispensable aujourd’hui, alors prenez votre temps. Bien sûr, vous devez figurer comme conducteur secondaire dans le contrat de vos proches. Le tarif ne sera pas bouleversé pour autant, et cette phase vous permet de vous « faire la main ». Bien souvent, vous connaissez déjà le véhicule familial, surtout dans le cadre de la conduite accompagnée. De plus, s’il se passe au moins un an avant d’acheter votre propre voiture, vous cumulez une expérience de conduite. Cela signifie que vous pouvez acquérir un bonus grâce à cette période en tant que conducteur secondaire. Vous pouvez alors obtenir une cotisation nettement plus intéressante, ou l’absence de surprime dans certains cas.
 
Renseignez vous auprès de la compagnie d’assurance qui garantit vos parents. Vous pouvez parfois profiter de tarifs préférentiels, ou d’un système de parrainage.
 
Enfin, en cas de sinistre léger, envisagez un règlement à l’amiable. Un sinistre responsable dans les 3 premières années d’assurance auto peut vous pénaliser lourdement pour la suite. Bien sûr, la gravité de l’incident et votre capacité financière sont déterminantes pour prendre votre décision à ce moment-là.{{_DYNINFEED_BLOCK_}}